December 5, 2018 · fr Game Development

Ludum Dare #43 - Fórnir

La Ludum Dare n'est plus à présenter dans le monde des Game Jam (le but est de créer un jeu en 2 ou 3 jours autour d'un thème imposé). Internationale et disposant d'une communauté très riche, c'est l'occasion idéale de se rameuter entre amis pour crafter un p'tit jeu de derrière les fagots.

Et ça tombe bien parce que cette fois, on a réussi à se regrouper avec des talents variés : programmation, illustration, animation, son...

Sacrifices must be made

Le thème est annoncé dans la nuit du vendredi au samedi. Cette fois, c'était "Sacrifices must be made". Un truc bien glauquasse qu'on a tout d'abord essayé de tourner en quelque chose de plus "léger", avant de vite se tourner vers un jeu plus sombre.

Le Shaman - Un des personnages de Fórnir

L'idée de remettre en question le fondement des sacrifices d'ordre divin nous plaisait bien.

Pourquoi des mecs iraient en zigouiller d'autres pour assouvir les pulsions de "Dieux" invisibles ?

ATTENTION : Les paragraphes suivant spoilent les mécanismes de gameplay, donc si vous n'y avez pas encore joué, ça peut carrément vous gâcher la découverte du titre. Pour y jouer, c'est par ici : https://juliensnz.github.io/sacrifice/

Gameplay

Dans Fórnir, vous jouez un Jarl, chef d'un village Viking. Depuis des générations, des sacrifices sont effectués pour satisfaire les Dieux, le tout sous la surveillance d'un Shaman omniprésent. Mais est-ce vraiment nécessaire ?

Le mécanisme principale de Fórnir est le suivant :

Les gens qui croient aux Dieux feront un lien entre leur croyance et ce qu'il se passe.

Le but du joueur est de se débarrasser progressivement de la foi de son peuple tout en gardant sa confiance. Leur démontrer qu'il n'y a aucun rapport entre sacrifice et événement heureux.

Foi et Confiance

Pour cela, chaque villageois possède une barre de Faith (Foi) et de Trust (Confiance).

A gauche, la barre de Foi, à droite, la barre de Confiance. Ici, ce villageois croit plus aux Dieux qu'il ne vous fait confiance en tant que Jarl...

En fonction de sa confiance et de sa foi, chaque villageois exprimera son opinion, afin de bien vous faire comprendre ce qu'il pense de vous, ou des dieux.

Un personnage très croyant réagira de manière excessive aux événements qu'il pense divin, une arme à double tranchant.

Le destin, ce sombre fumier

Vous décidez de sacrifier 3 villageois pour que les Dieux soient cléments avec vous ? Malheureusement, ils n'existent pas, et cela ne changera pas la maladie de frapper votre village.

Le peuple va alors commencer à douter des Dieux. Sacrifier 3 villageois et recevoir leur punition ? C'est injuste... Paradoxalement, ils vont vous en vouloir aussi car vous avez massacrés leurs amis sur l'autel de... rien du tout.

Malheureusement, si à la suite d'un sacrifice, un événement heureux survient, leur foi va se renforcer car ils vont faire le lien entre le sacrifice et la "bonté des Dieux".

Vous l'aurez compris, comme dans le vrai monde, il réside une part d'aléatoire et d'inconnu qu'aucun sacrifice ne pourra changer. En dépit de tout cela, vous restez le Jarl du village, et vous allez devoir faire avec cette part d'aléatoire.

Jarl avant tout

Malgré la part d'aléatoire et de prise de risque, vous restez un Jarl et gardez la main sur des décisions bien réelles.

Les guerriers reviennent d'un combat victorieux, voulez-vous dépenser vos maigres ressources pour faire un banquet ou prendre le risque de les froisser en interdisant le banquet ?

Ces choix auront directement un impact sur la confiance de vos villageois à votre égard.

Allez vous abattre les villageois malades pour éviter la contamination entière, ou les épargner et espérer une guérison ?

Fórnir essaiera de vous confronter à l'impitoyable impuissance face au destin tout en vous faisant haïr vos extrémistes religieux...

Réalisation

Nous n'étions pas moins de 8 personnes pour réaliser ce petit jeu. Un challenge tout particulier pour se synchroniser et aller dans la même direction.

Que ce soit les illustrations, l'animation, le son, la musique, le code, le contenu, tout a été fait pendant ces 72h.

Je vous propose d'ailleurs d'aller jeter un œil au compte Instagram de Nao qui nous a fait toutes les illustrations :

View this post on Instagram

Drawing process of a crow made during a video game creation contest. Fórnir: https://ldjam.com/events/ludum-dare/43/fornir👌 #crow #sacrifice #dark #sketch #black #white #ludumdare #videogames #graphicdesign #illustration #viking

A post shared by Naomi Santos (@nao.ink) on

Réalisation du corbeau du Shaman par Nao

Alors effectivement, il y a une frustration de ne pas être allé aussi loin que nous le voulions, des problèmes à droite à gauche, mais l'équipe est assez heureuse de livrer un prototype qui correspondait à l'idée de base, en si peu de temps.

On pense même en faire une traduction française et y ajouter des mécaniques par la suite, mais en attendant, je vous conseille d'aller explorer tous les autres jeux qui ont été réalisés par la communauté : https://ldjam.com/events/ludum-dare/43/games

Oh, et voici la team <3

  • LinkedIn
  • Tumblr
  • Reddit
  • Google+
  • Pinterest
  • Pocket